Accord de partenariat entre L’Ecole Supérieure de Gestion et d’Administration des Entreprises (E.S.G.A.E)
et l’Ecole Supérieure de Technologie des Cataractes (E.S.T.C)

Vu que l’ESGAE et l’ESTC sont les deux premiers établissements d’enseignement supérieur ayant obtenu de la part du Ministre
de l’Enseignement Supérieur un agrément définitif;

Considérant que l’ESGAE et l’ESTC œuvrent pour le développement socio-économique du Congo et de la formation de cadres citoyens
de haut niveau ;

Considérant que le partenariat entre l’ESGAE et l’ESTC permet la mise ensemble des synergies afin d’améliorer l’utilisation de moyens limités.
L’ESGAE représentée par son Directeur Général le Professeur Titulaire des Universités Roger Armand MAKANY, et L’ESTC représentée par son Directeur Général le Professeur Emérite des Universités Thomas SILOU Ont convenu :

Article 1er : Objet
L’objet du présent accord de partenariat porte sur le domaine pédagogique et celui de la recherche.

Article 2 : Axes de coopération
Les grands axes de coopération sont :

favoriser les échanges ;
-  d’expertise das les comités scientifiques des deux établissements ;
-  d’informations scientifiques et pédagogiques ;
-  d’étudiants dans les unités d’enseignement transversales ;
-  d’enseignants chercheurs dans la participation des jurys de soutenances de mémoires ;

promouvoir la recherche par la publication d’articles et par un appui scientifique à la Revue Congolaise de Gestion ;
mutualiser les ressources humaines et matérielles.

Article 3 : Concertation
Le Directeur Général de l’ESGAE et le Directeur Général de l’ESTC se concerteront au moins une fois par semestre sur les opportunités et les modalités d’application du présent accord. Toutefois, des rencontres ponctuelles pourront avoir lieu si les circonstances l’exigent.

Article 4 : Durée
Le présent accord de cinq (5) ans est renouvelable de commun accord. Néanmoins, l’une des deux parties pourra dénoncer l’accord à condition qu’un préavis de six mois ait été notifié à l’autre partie.

Article 5 : Dispositions finales
Tout litige lié à l’exécution du présent accord sera réglé à l’amiable entre les deux parties qui disposent chacune du droit d’initiative de sa révision.

Le présent accord est entré en vigueur le 19 décembre 2017.